Silke Ernst

« Dans 20 ans, vous serez plus déçu par les choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors, sortez des sentiers battus. Hissez les voiles. Explorez. Rêvez. Découvrez. »

Mark Twain

Ohé du bateau ! Larguez les amarres ! Cap vers l’inconnu

Je désire du nouveau dans ma vie.

J´explore d’autres champs d’activités. Rémunérées, caritatives ou retribuées; en accord avec mes compétences, mes valeurs, mes envies.
Mon aspiration : pouvoir bondir joyeusement hors de mon lit chaque matin.

Mon profil s’accorde-il à votre nécessité ?

Silke Ernst

Naviguez un peu plus dans ma vie...

Cette citation de Mark Twain était collée sur la porte de mon frigo, il y a 20 ans. Récemment elle m`est revenue. Saviez-vous qu’il utilisait un pseudonyme ? dérivé de Mark Two, c‘est-à-dire « Deuxième Marque » – une mesure de profondeur utilisée par les bateaux qui sillonaient autrefois le Mississippi; à l‘epoque où cet auteur y était pilote… à présent, remettons le cap sur moi :

J’ai souvent abandonné la sécurité d‘un port pour affronter de nouveaux défis. J’ai d‘abord troqué ma vie à la campagne dans une petite ferme contre celle à bord d‘un voilier. J‘ai quitté un emploi fixe de bureau pour celui de « nomade numérique » en voyageant le long des côtes de la Méditerranée.
Les orages et les tempêtes de mon vécu m’ont appris à ne pas abandonner, à m’adapter aux nouvelles situations, à simplement reprendre mon souffle et à permettre mon bateau de dériver.
En reflechissant avec calme, puis en me laissant guider par mon instinct et le bon sens, j‘ai imaginé des solutions qui m‘ont, le plus souvent, menées à bon port. Alors, je suis fidèle à une autre citation :

« Je ne peux pas changer la direction du vent, mais je peux orienter les voiles différemment »

Et c’est donc avec cet esprit positif et ouvert que j‘anticipe d’où vient le vent : soufflera-t-il fort ou s‘agit-il d‘une douce brise ?
Je navigue dans la joie de vivre, je parle avec les mouettes et je ris avec les dauphins. L‘observation des innombrables vagues qui passent : hautes, petites, bleues, blanches, déferlantes, écumantes, … me permet d’apprendre sans cesse de nouvelles choses.

Mais ce qui me fait le plus chaud au cœur, c‘est de croiser le sillage d‘autres vies, de femmes, d‘hommes et d‘enfants aux visages variés, aux histoires salées et colorées.
Je suis très reconnaissante de la confiance et du temps qu‘ils m’accordent. De leurs conversations, de nos échanges sincères, de leurs sympathies.
En tenant compte de leurs besoins, j‘apporte mon aide, trouve des solutions, encourage mon prochain, provoque un sourire sur ses lèvres.

Consentement à l'utilisation de Cookies avec Real Cookie Banner